Crédit personnel

La principale particularité du prêt personnel est qu’il n’est pas destiné à un achat précis.

Au même titre que tout crédit à la consommation, ce dernier sera remboursable sur une durée de quelques mois à quelques années, par des versements, généralement mensuels.

Ce guide est destiné à informer toute personne susceptible d’être intéressée par ce prêt.

Pour quelles raisons souscrire un prêt personnel ?

Ce dernier est le type de crédit préféré des Français. En effet, il n’y a plus besoin d’avoir un justificatif en ce qui concerne l’utilisation de l’argent emprunté.

Ainsi, grâce à la somme mise à sa disposition, l’emprunteur pourra faire face à tout type de dépense, que ce soit pour un bien de consommation quelconque ou pour des services.

Comment obtenir un prêt personnel ?

Pour souscrire un prêt personnel sans justificatif il est aujourd’hui possible d’opérer de deux manières : soit en faisant une souscription en ligne, soit en se rendant directement dans un établissement spécialisé. Le prêt personnel est tout type d’individu, marié, célibataire ou même en situation de surendettement ou au chômage.

Le prêt personnel ne requiert aucun justificatif, contrairement à d’autres types de crédit comme le crédit auto ou crédit travaux par exemple. Cette spécificité est bien sûr compensée par un taux généralement plus élevé.

Pour constituer un dossier de demande de crédit personnel, il est indispensable cependant de fournir tous les justificatifs classiques pour une demande de crédit. Les documents minimums nécessaires sont : un justificatif d’identité, d’adresse, de revenu, bancaire.

Sans ces derniers, il n’y a aucune chance que la demande aboutisse. Les informations concernant l’emprunteur seront toujours vérifiées. Ainsi, il faut veiller à donner les informations réelles. Tous les revenus par exemple devront y figurer, comme les diverses allocations. Elles font en effet partie des revenus de l’emprunteur.

Une fois la demande accordée, le contrat sera envoyé à l’emprunteur pour qu’il le signe. Une validation finale sera effectuée pour permettre le déblocage des fonds, qui seront disponibles sur le compte de l’emprunteur sous 48 h.

Le délai d’acceptation d’un dossier prendra environ une dizaine de jours, pour les plus rapides, c’est-à-dire depuis le moment de la demande jusqu’au virement de la somme.
Tout organisme financier fera une analyse des capacités de l’emprunteur à rembourser le prêt qu’il demande.

L’organisme se basera sur les documents fournis par ce dernier. En effet, l’emprunteur devra avoir un emploi stable, de bons revenus réguliers, un bon comportement, une bonne capacité d’épargne et il ne doit pas être fiché à la banque de France, c’est-à-dire être interdit bancaire.

Les caractéristiques du prêt personnel

Le prêt personnel faisant partie du crédit de consommation est soumis à la même législation que ce dernier. Il est aussi possible de rembourser son emprunt par anticipation, et cela jusqu’à 21 500 € sans pénalités.

Généralement, la somme du prêt personnel ne peut pas dépasser ladite somme de 21 500 €, et son remboursement ne peut pas dépasser 60 mois. Mais dans certains cas, il est possible d’emprunter jusqu’à 75 000 €. Le prêt personnel est calculé à partir d’un taux fixe appelée TAEG ou Taux Annualisé Effectif Global.

Ce mode de calcul prend en compte le taux d’intérêt, les frais de dossiers, les différentes primes d’assurances (décès-invalidité, incapacités), les frais de garanties et commissions.

Les atouts du prêt personnel

Le prêt personnel permet au consommateur par exemple d’éviter d’émettre des chèques sans provision.

Il est donc très avantageux pour les personnes en difficulté, car ce dernier coûte en fait moins cher que le découvert. En cas de dépense importante, l’emprunteur bénéficiera de l’avantage de ce prêt qui ne nécessite aucun motif particulier. Le prêt pourra financer jusqu’à 100 % des dépenses.

Il pourra s’agir de l’achat d’une voiture ou d’équipement électroménager. Grâce à son montant peu important, il n’est généralement pas nécessaire de disposer de garanties réelles, sauf bien évidemment pour l’achat de véhicules par exemple.

Généralement, le prêt personnel peut se négocier plus facilement qu’un prêt affecté. Avec ce type de prêt, la durée et le montant du remboursement sont fixés dès le début, ce qui permet d’avoir une certaine sécurité.

De plus en cas de problème de paiement d’une échéance, il est possible d’effectuer un report de paiement. Le taux d’intérêt peut-être très bas si la durée du prêt est courte. Enfin, le prêt peut-être soldé partiellement ou entièrement sans pénalité.

Inconvénients du prêt personnel

Dans le cas d’une personne se trouvant en difficulté financière, le fait de souscrire un prêt personnel entraîne une augmentation de ses charges. Le prêt personnel ne permet pas à l’emprunteur de lier ses dépenses au contrat, si aucun justificatif n’a été fourni.

Ainsi, si le bien acheté est défectueux, il ne pourra en aucun cas bénéficier des avantages que l’on retrouve pour les prêts affectés. Pour ce cas particulier, il est conseillé d’effectuer un remboursement anticipé.

Quelques conseils concernant le prêt personnel

Avant de souscrire un prêt personnel, il est conseillé de faire des comparaisons entre les différentes offres. Quelques conseils pratiques sont aussi nécessaires pour vous aider dans votre recherche.

Il est par exemple conseillé de prendre comme référence le TAEG et non le taux nominal. En effet, ce dernier inclut l’intégralité des frais, il est aussi plus explicite et évite d’avoir de mauvaises surprises. Il ne faut pas non plus hésiter à négocier le taux du prêt auprès du banquier.

S’il s’agit de votre banquier habituel, il fera tout ce qui est en son pouvoir pour essayer de vous motiver à souscrire dans son établissement. Sinon, il est possible de s’adresser à d’autre établissement, car la concurrence sur ce marché permet aux emprunteurs d’avoir plus d’avantages.

Les offres promotionnelles sont également mises à la disposition du consommateur. En ce qui concerne les différentes modalités et les frais, vérifier les détails, pour être sûrs qu’elles sont bien réglementaires.

Les conditions de remboursement anticipé et les pénalités devront aussi être connues. La loi autorise en effet une anticipation de remboursement selon les ressources de l’emprunteur.

L’emprunteur aura aussi tout intérêt à comparer l’assurance de crédit qui permet de minimiser le coût total de celui-ci. Enfin, vous pourrez effectuer des simulations en ligne pour connaître toutes les possibilités qui vous sont proposées.

Les nouvelles offres : le prêt entre particuliers

Il est maintenant possible de souscrire un prêt sans justificatif entre particuliers. Comme on pourrait l’imaginer, cette méthode nécessite moins de contraintes et de procédures.

Il suffit en fait d’établir un document écrit qui stipule que le prêteur et l’emprunteur ont effectué une transaction financière. Il est pour cela indispensable que le document atteste qu’il s’agit d’un prêt remboursable.

Il devra donc contenir toutes les précisions concerne l’accord, c’est-à-dire le montant du prêt, sa durée, les modalités, la date limite de remboursement et le taux d’intérêt (s’il y en a).

Pour un montant élevé, il est conseillé d’enregistrer l’acte de prêt. Pour un prêt supérieur à 760 euros, il est indispensable de faire une déclaration au fisc.

En conclusion, ce type de prêt dispose de plusieurs avantages pour toute personne se retrouvant dans le besoin de faire une dépense inattendue, ou lorsque ses moyens ne le permettent pas directement.

Aucun justificatif n’est nécessaire, mais il faut veiller à bien étudier la faisabilité de l’emprunt pour ne pas se retrouver dans des problèmes financiers qui peuvent être graves.